Le premier week-end non-ordinaire

square

Désalpe des héros. Des héroïnes, devrais-je dire, car ce week-end a été 100% féminin.

Comment mettre des mots sur un espace-temps aussi extra-ordinaire, au sens littéral, tant il a laissé de place à la Beauté des choses parfois les plus… ordinaires?

Contexte: j’ai imaginé ce week-end dans un élan intuitif l’automne passé alors que je me trouvais moi-même dans ce nid de cocooning absolu, le Beau-Séjour Boutique Hotel & Spa à Champéry. J’affectionne particulièrement ce lieu, car il est rempli jusque dans les moindres recoins de douceur et de bons soins prodigués par le couple de propriétaires-gérants, Sophie et Philippe, ainsi que par Arnaud (le frère de Sophie) et les bonnes fées de l’hôtel. J’avais envie d’offrir l’opportunité à qui le souhaiterait de vivre une échappée belle dans ce lieu unique en mode synchronicité, dégustation de l’instant présent et partages de ressources.

Format: lors de ce week-end, il s’est agi, comme nous le faisions à l’époque en lisant « Les livres dont vous êtes le héros », de prendre le temps de décider en conscience de la tournure à donner à sa journée avant chaque activité, chaque moment, chaque étape.

  • Comment vous sentez-vous, là maintenant?
  • De quoi avez-vous envie?
  • De quoi avez-vous besoin?
  • Que souhaitez-vous vivre?

Choisir en prenant le temps de ressentir. De s’écouter. De laisser émerger. De se désencombrer des « Il faut que », « Je dois », « Ca ne se fait pas », « Ce n’est pas possible », « Je n’ose pas ».

Opter en mode self-service pour une activité extérieure, seule ou en groupe, ou pour l’une des quelques 15 activités de coaching, d’auto-coaching, de pleine conscience, de développement personnel, d’outil symbolique, de yoga ou d’éveil du corps soigneusement préparées en amont.

Donner la priorité au repos, à la sieste ou à un moment avec soi-même lorsque cela se fait sentir. Une fois, deux fois… plein de fois par jour.

Laisser le téléphone dans un tiroir. Voir ce que cela change – ou ne change pas (pour moi, la différence est énorme: impression de voir le temps se dédoubler et encombrement mental qui s’évapore quasi instantanément).

Prêter une attention toute particulière aux saveurs, aux odeurs, aux sons, aux sensations, à la lumière ou au paysage.

Vivre à son propre rythme, en dansant entre des moments de rencontre avec les autres et ceux avec soi-même. Ou les deux.

Échanger autour d’un sujet qui surgit au détour d’une conversation. Partager des rires, des pleurs, des silences.

Se découvrir encore un peu plus, s’enrichir des autres, prendre soin de soi.

Je n’avais pas trouvé de stage de ce genre jusqu’alors, donc je l’ai créé. Sans rien en attendre d’autre que de le vivre, seule ou à plusieurs, afin qu’il me (ou nous) raconte sa propre histoire.

Et quelle histoire! Quelle incroyable aventure qui m’a permis de connaître d’incroyables Femmes inspirantes, courageuses, belles et merveilleuses, combatives et déterminée, riches d’une grande humanité et avec un si grand cœur!

♥ Merci ♥

▪ Vous souhaitez être informé-e des prochaines activités que je propose et recevoir des offres limitées dans le temps? Inscrivez-vous à ma newsletter sur MartineCorthesy.com

▪ Vous rêvez de cocooning? Seul-e (chambres simples) ou à plusieurs, dans une chambre ultra cosy, voire dans une suite avec jacuzzi? Beau-Séjour Boutique Hotel & Spa – Champéry

▪ Vous allez à (ou vous passez par) Champéry, vous aimez les hamburgers, les produits locaux, les frites à tomber par terre avec une sauce à se relever la nuit et la cuisine faite avec beaucoup d’amour? Direction Chez Joe!

Autres articles

Il est temps de faire mon coming out.

Non pas au sens de mon orientation sexuelle qui est d’une banalité consternante [oui, bref, ce n’est pas le sujet], mais au sens de parler ouvertement des violences. Et plus particulièrement de violences sexuelles.

De le faire sans violence.

Ce texte s’adresse donc à qui se sent concerné par le sujet, de près ou de loin.

Cette vidéo permet de comprendre de manière joliment illustrée comment se connecter à sa propre empathie pour offrir un espace sécurisant à l'autre plutôt que de vouloir faire quelque chose pour l'aider ou le sauver - ce qui, dans les faits, l'isole et ne sert qu'à rester soi-même en sécurité.
Je trouve cette vidéo aussi courte qu'efficace. Cependant, comme souvent pour tout ce qui concerne le vocabulaire et/ou les traductions, il y a des raccourcis erronés. Ainsi, même si nous avons pour habitude de traduire "sympathy" par sympathie (ce qui paraît assez évident de prime abord), Brené Brown parle ici de pitié.
Comme tout est source massive d’informations et de stimuli au niveau de chacun des sens chez moi (ça s’appelle l’hyperesthésie), mes journées sont autant de boules à neige secouées plus ou moins fort.

Rester informer lors de la publication de nouveaux articles

reconsiderez ce qui est possible
prendre rendez-vous

Nous ne nous connaissons pas encore?

Prenons volontiers le temps d’échanger lors d’un 1er entretien (20-30 min) non facturé, sans engagement.

Nous nous connaissons déjà?

Sortez votre agenda et choisissez votre créneau préféré!