Les niveaux d'apprentissage

Les niveaux d’apprentissage

Au début, on ne sait pas qu’on ne sait pas.

Exemple: avant d’avoir entendu parler de coronavirus, aucune idée de l’existence de ce truc.

Un jour, on prend connaissance de ce quelque chose de nouveau et là, 𝗣𝗔𝗙! C’est le début de la misère.

Parce que se rendre compte qu’on ne sait pas, c’est tout sauf agréable. C’est frustrant. Ça met parfois en péril l’estime de soi. Ça provoque l’énervement ou l’impatience, peut-être.

Bref, c’est un moment pourri qu’il faut pourtant traverser si l’on veut à un moment donné devenir compétent-e.

Le modèle qui m’aide et que je souhaite partager avec vous est celui des niveaux d’apprentissage.

Il décrit les étapes du processus d’apprentissage et permet ainsi de comprendre ce qu’apprendre implique très concrètement. Et j’ai l’intime conviction que comprendre ce qui se passe aide immensément à ce que ça se passe beaucoup mieux.

Cela permet également de pouvoir choisir plutôt que de subir, et ainsi sortir de l’impuissance.

Ça donne enfin l’occasion de le surmonter, voire même… d’en rire.

𝗡𝗼𝘁𝗲: il existe un 5ème niveau dont je ne parle pas dans la vidéo qui concerne la transmission des savoirs.

Bonne découverte!

Autres articles

Il est temps de faire mon coming out. Non pas au sens de mon orientation sexuelle qui est d’une banalité consternante, mais au sens de parler ouvertement des violences. Et de le faire sans violence.
Comme tout est source massive d’informations et de stimuli au niveau de chacun des sens chez moi (ça s’appelle l’hyperesthésie), mes journées sont autant de boules à neige secouées plus ou moins fort.

Rester informer lors de la publication de nouveaux articles

reconsiderez ce qui est possible
prendre rendez-vous

Nous ne nous connaissons pas encore?

Prenons volontiers le temps d’échanger lors d’un 1er entretien (20-30 min) non facturé, sans engagement.

Nous nous connaissons déjà?

Sortez votre agenda et choisissez votre créneau préféré!